Derniers commentaires

C'est exactement tout ce que j'ai ...

23/10/2018 @ 18:01:57
par estelle


Tout ce que je lis sur ...

23/10/2018 @ 17:38:05
par estelle


Tout ce que je lis sur ...

23/10/2018 @ 17:31:04
par estelle


Bonsoir Mon psychiatre m'a prescrit du ...

18/08/2018 @ 21:36:00
par Carlos samandoulougou


Bonjour, J'ai trouvé l'adresse de ce blog ...

07/10/2016 @ 14:48:20
par jenn


Calendrier

Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
15 Aoû 2015 - 15:29:48

les correcteurs : le scandale !

L'hypothèse de la dopamine dans la schizophrénie est une théorie selon laquelle la schizophrénie serait la conséquence d'un dérèglement des quantités de dopamine dans le système nerveux. La dopamine est un neurotransmetteur, par lequel les neurones communiquent.

Des effets secondaires connus sont traitées comme si ils étaient de nouvelles maladies et des médicaments supplémentaires sont prescrits pour traiter les effets secondaires au lieu d’essayer de les prévenir.

phase1
Antagonistes dopaminergiques centraux : neuroleptiques
Tous les neuroleptiques inhibent les récepteurs dopaminergiques

phase 2
Parkinson sur ordonnances
Effet secondaire des neuroleptiques

Akathisie, tasikinésie
maladie iatrogène, torture chimique

phase 3
Les médicaments antiparkinsoniens dits « correcteurs » sont indiqués pour corriger le syndrome parkinsonien provoqué par les neuroleptiques. Les médicaments de cette classe ont été regroupés dans une même fiche, car leurs propriétés pharmacologiques sont très voisines. Ils se présentent sous différents noms commerciaux.

Anticholinergiques
drogues et dépendances

anti-cholinergiques
neurotoxiques

Définition: Anticholinergique (médicament) Un médicament anticholinergique inhibe (réduit) l’action de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui intervient dans le cerveau et surtout dans le système nerveux parasympathique.  Ces médicaments s’opposent ainsi à l’action du système nerveux parasympathique.  Les médicaments anticholinergiques incluent des antihypertenseurs, des diurétiques, des agents cardiovasculaires, des antidépresseurs, des anxiolytiques (tranquillisants), des antiépileptiques, des antitussifs, des anti-asthmatiques (dont certains sont utilisés comme somnifères), des antibiotiques, des médicaments pour le traitement du glaucome et des incontinences urinaires.

Lorsqu’une quantité suffisante d’anticholinergique est en circulation dans le corps, un toxidrome (intoxication) appelé syndrome anticholinergique aigu peut se produire. Cela peut arriver accidentellement ou volontairement dans le cadre d’une consommation récréative (usage de drogues). Les drogues de cette classe sont généralement considérées comme peu « amusantes » par les consommateurs de drogues avertis. Parce que la plupart des usagers n’apprécient pas cette expérience, ils ne cherchent pas à la recommencer, ou très rarement. Les risques d’addiction sont faibles pour les médicaments de la classe des anticholinergiques.

Artane
Le trihexyphénidyle est un anticholinergique muscarinique de synthèse commercialisé sous le nom d'Artane ® en France. Il possède le plus important potentiel d'abus et de dépendance parmi sa classe.

L'Artane est considéré comme l'ecstasy des pauvres. Consommé avec de l'alcool et/ou du cannabis, il donne un sentiment de toute puissance, amenant l'individu au passage à l'acte

Les médicaments ayant des propriétés anticholinergiques peuvent causer le délire, mais à plus long terme des effets qui peuvent être confondus avec les signes précoces de démence, n’ont pas été étudiées aussi bien pour cette classe de médicaments.

La scopolamine fait partie de la liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)4. La scopolamine est utilisée pour lutter contre la maladie de Parkinson.
Actuellement, elle est utilisée dans le traitement symptomatique de certaines douleurs digestives et gynécologiques, en soins palliatifs, ainsi que dans la prévention du mal des transports,

Scopolamine : En 2012, le magazine Vice avait consacré un reportage vidéo en Colombie sur cette drogue que le news magazine n’hésitait alors pas à qualifier de drogue la plus dangereuse du monde.

scopolamine : La vidéo en anglais
Au moment de partir, je ne désirais qu'une chose, c'était de m'éloigner le plus loin possible de Bogotà et de cette drogue

Lien permanent vers l'article complet

http://neuroleptiques.sosblog.fr/victimes-b1/les-correcteurs-le-scandale-b1-p108.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)